Croisière au Kerala

Pour ceux qui sont familiers avec les douces marigots du Kerala, qui serpentent à travers la côte de Malabar vers la mer d’Arabie, où les bateaux de riz traditionnels sillonnent tranquillement, l’idée de les croiser dans un bateau à moteur de luxe peut sembler incongrue. Mais l’Oberoi MV Vrinda permet d’explorer ces voies navigables avec style, sans perturber leur harmonie ou leur écologie.

De notre hôtel à Cochin, nous nous sommes rendus au lac Vembanad; Ce serait notre lieu de mouillage habituel chaque soir et l’endroit d’où nous partirions vers Alleppey. Ce premier jour, nous avons navigué pendant quatre heures, devant les grands et minces cocotiers bordant les canaux, les enfants éclaboussant dans l’eau. Nous sommes rentrés à Vembanad au crépuscule, regardant au-dessus de l’eau alors que les pêcheurs dans leurs minuscules bateaux jetaient leurs filets maillants pour attraper Karimeen, une délicatesse au Kerala que nous apprécierions plus tard.

Avant de se préparer pour le dîner, nous nous sommes mis à explorer le bateau. Le Vrinda dispose de huit cabines de luxe, chacune équipée de la climatisation, d’un lit king-size avec de superbes oreillers, d’une salle de bains avec douche et – la meilleure caractéristique – une grande et large fenêtre au pied du lit, -présente photo de ce bel endroit.

On nous avait promis une performance de Kathakali – une forme de danse locale spectaculaire – après le dîner. Lorsque nous nous sommes amarrés à la jetée, nous avons vu les danseurs, tous de sexe masculin, appliquer leur maquillage complexe, se transformer en dieux et en guerriers avant même d’avoir revêtu leurs costumes.
Lire la suite

Après le spectacle, nous sommes retournés au bateau pour prendre un verre au bar, puis un dîner de spécialités Keralan. Après de nombreuses années de voyage en Inde, cette cuisine – principalement des fruits de mer, cuits dans des épices délicates – reste ma préférée. Un excellent menu européen est également disponible, si vous préférez.

Nous étions dix dans la troupe de voyage, de tous les âges, et cela ne prenait pas le temps de se faire de nouveaux amis. Au cours des deux jours suivants, nous sommes allés dans de petits bateaux de riz afin d’explorer certaines des eaux moins profondes qui constituent le seul moyen de transport pour les communautés agricoles qui les bordent. Nous avons visité des fermes et des rizières (toutes situées au-dessous du niveau de la mer), des maisons communales Tharavad et le parc à bateaux-serpents de Champakulam où sont conservés de longs vaisseaux ornés pour la course.

Parmi les rares monuments se trouve l’église syro-malabare de Sainte-Marie, réputée avoir été fondée par saint Thomas au Ve siècle; l’étrange demi-statue de Bouddha à Karumadi et le temple hindou centenaire de la déesse mère à Nedamudi, qui témoignent du mélange de croyances dans ces backwaters anciens et intrigants.

 

Posts created 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut